Sur le papier, tous les masters universitaires sont des diplômes nationaux égaux en valeur et qualité. Mais, dans les faits, certains satisfont mieux les étudiants que d’autres.Comment reconnaître un bon master : 6 questions à vous poser avant de postuler

Comment reconnaître un bon master

Sur le papier, tous les masters universitaires sont des diplômes nationaux égaux en valeur et qualité. Mais, dans les faits, certains satisfont mieux les étudiants que d’autres. Comment repérer ceux qui ont la cote ?

L’admission en M1 (1re année de master) est accessible, en principe, de droit à tout détenteur d’une licence. En revanche, l’entrée en M2 (2de année) repose sur une sélection parfois drastique. Tous les masters n’ont pas la même notoriété ni le même nombre de postulants. Comment choisir le bon ? Voici 6 questions à vous poser avant de postuler.

Peut-on connaître la cote des masters ?

L’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) note tous les 4 ans les masters universitaires de A+ (meilleure note) à C (moins bonne note). Pour chacun, elle établit une synthèse qui liste les forces et faiblesses du cursus. Ces rapports figurent sur le site de l’AERES. Attention, une fois sélectionné l’établissement qui vous intéresse, il faut choisir « Évaluation des masters » et non « Rapport d’évaluation de l’établissement », qui traite de l’université dans son ensemble et ne donnera pas de détails précis sur chaque diplôme.

Que sont devenus les diplômés de master ?

Certains masters publient des enquêtes sur l’insertion de leurs diplômés, accessibles sur le portail de l’université ou du master lui-même. L’affichage de résultats complets, au-delà de données sur les niveaux de salaire ou la durée de recherche d’emploi, constitue un excellent signal.Car l’existence de cette enquête démontre l’implication des responsables du master en termes de suivi des diplômés et de transparence. Restez cependant vigilant : ces enquêtes n’indiquent pas toujours dans quel secteur et à quels postes sont embauchés les diplômés.

Par ailleurs, quelques masters possèdent leurs propres associations d’anciens. Là encore, il s’agit d’un excellent point. De plus, ces associations peuvent permettre de bénéficier d’un coup de pouce pour obtenir un stage ou un job. Il est aussi possible de contacter ces réseaux pour obtenir des informations sur le master.

Quels sont les éventuels partenaires ? …

Lire la suite : http://edu-sup.com/index.php/actualites/view/455

Source : http://edu-sup.com

Publicités

A propos Edus

plateforme en ligne offrant une base gigantesque de données sur les formations et les universités en France
Cet article a été publié dans actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s