L’ESC Rennes absorbe une école de logistique industrielle

L'ESC Rennes absorbe une école

L’ESC Rennes prend ses quartiers à Redon. Le groupe breton a intégré dans ses rangs, le 1er avril 2013, l’école supérieure de logistique industrielle. Objectif : développer ses formations autour de la logistique.

 L’Esli (Ecole supérieure de logistique industrielle), située à Redon (Ille-et-Vilaine), a été reprise début avril 2013 par l’ESC Rennes. Les équipes des deux établissements, qui ont lancé ensemble voilà deux ans un « MSc in International Logistics and Supply Chain Management« , puis un « MSc Achat et sourcing », se connaissent bien.

Pas de transaction financière dans cette affaire, mais une simple absorption. « L’association qui gérait l’Esli, sous tutelle de la CCI de Rennes, a été dissoute et absorbée par l’association ESC Rennes », explique Olivier Aptel, directeur de l’ESC rennaise. L’école de logistique devient ainsi un programme du Groupe ESC, au même titre que le programme « grande école ». Sa dizaine de salariés – dont trois professeurs permanents – est  passée sous contrat ESC.

UNE FORMATION « E-LOGISTIQUE » À REDON EN 2014

Le campus de Redon accueillait jusqu’ici une formation diplômante à niveau bac+4 (RNCP niveau II). Il proposera dès la rentrée 2013 un programme « Bachelor Esli », en alternance, avec une entrée au niveau bac+2 ou bac+3. Un enseignant-chercheur de l’ESC sera prochainement chargé de piloter le programme. Leur bachelor en poche, les étudiants auront ensuite la possibilité de poursuivre notamment dans l’un des deux MSc mis en place à Rennes avec l’Esli.

A partir de 2014, ils pourront également effectuer une cinquième année dans le cadre du nouveau MSc « e-logistique », qui verra le jour à Redon.

Côté effectifs, l’ESC Rennes table à terme sur environ 500 étudiants français et étrangers en Bachelor Esli. « Nous devrions pouvoir, d’ici quatre ou cinq ans, doubler ainsi la taille des formations en logistique », précise Olivier Aptel.

UNE FORTE DEMANDE DES ENTREPRISES

L’ESC souhaite également injecter « davantage de management et d’international au programme Esli » tel qu’il existait jusqu’ici, ce qui répond à « une forte demande des entreprises, notamment  à l’étranger », estime Olivier Aptel. « A l’heure de la globalisation, les entreprises ont conscience que les métiers de la logistique et des achats constituent l’une des clés de leur compétitivité. Elles ont besoin de jeunes managers formés sur ces questions. »

L’école, qui compte déjà six ou sept enseignants-chercheurs travaillant sur les questions de logistique et d’achats, réfléchit à un groupe de recherche sur le sujet. « La logistique était à l’origine plutôt une science des ingénieurs. Elle est devenue ces dernières années un segment du management, comme le marketing ou les RH », conclut le directeur.

Source : http://edu-sup.com

Publicités

A propos Edus

plateforme en ligne offrant une base gigantesque de données sur les formations et les universités en France
Cet article a été publié dans actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s